Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Le Sens du devoir 4    (1989)
Avec la série des In The Line of Duty c'est tout le chapitre du cinéma d'action hong kongais qui s'ouvre, au sens le plus épuré du terme. Ce volume 4 voit le rôle principal féminin confié à Cynthia Khan, comme il en était pour l'opus précédant, bon petit film d'action sans prétention. In The Line Of Duty 4 est souvent cité en tant que meilleur film de la série, déjà constituée de très bons films de tatanes.

Si In The Line Of Duty 4 est un film d'action "au sens le plus pur du terme", c'est tout simplement parce que tout le film tourne autour des combats et des cascades. Le reste n'est que remplissage, avec un scénario empruntant les sentiers mille fois battus des super flics confrontés aux méchants terroristes et aux traîtres, et des dialogues peu inspirés. C'est donc les bastons qui poussent la plupart des spectateurs à se planter devant ce classique, dont on aime se repasser les combats en boucle rien que pour la virtuosité de leurs chorégraphies. De ce côté Yuen Woo Ping n'y est pas allé de main morte, en créant des combats réglés au millimètre, autrement dits à la hauteur de ceux qui les réalisent devant la caméra (des acteurs et artistes martiaux véritables comme Donnie Yen ou Cynthia Khan). In The Line Of Duty 4, en plus de contenir des combats survoltés qui ne manquent pas d'humour- Yuen Woo-Ping est quand même le roi de la Kung Fu Comedy- est un film à cascades. On ne compte plus le nombre de chutes d'une hauteur hallucinante, ni celui des cascades en moto, défiant à l'époque l'industrie du film d'action hollywoodienne, qui il faut l'avouer était à la traîne !

Certains crieront au scandale concernant une espèce de racisme anti-occidental dans ce film. On a d'ailleurs souvent dit que les étrangers, les blancs en particulier, obtenaient éternellement les rôles de salauds dans les films de Hong Kong. Si les mentalités ont depuis évolué, il est effectivement étonnant de voir à quel point les étrangers sont menés à mal dans ce film. Le réalisateur aurait pu choisir des méchants asiatiques, au lieu de quoi les ordures sont interprétées par des américains. Si à cela on peut répondre que le flic Michael Wong est métis, la conclusion revient au même point énoncé plus haut, puisque son personnage est un traître. En plus d'être différents des gentils hong kongais au niveau de la couleur de peau, les méchants sont vraiment caricaturaux (dans le genre, ruez-vous sur The Master), à l'image du gros bad guy noir accro à la gonflette, à qui Donnie Yen se fera un plaisir de donner sa raclée.

In The Line Of Duty 4 est sûrement un des meilleurs films d'action urbain jamais réalisés à HK. Rassemblant plusieurs super stars du cinéma local (dont le jeune Donnie Yen qui éclate carrément à l’écran) au service d'une oeuvre destinée à un public assoiffé d'action, c'est un film qui symbolise à merveille le cinéma de divertissement de première classe comme HK sait si bien en produire.
Florent d'Azevedo 6/10/2004 - haut

Le Sens du devoir 4    (1989)
Michael Wong est ressuscité du numéro 1 (la série des SDD n’a pas de suite logique), mais c'est surtout l'occasion de retrouver l'excellent Donnie Yen au mieux de sa forme. Le final y est tout aussi puissant que dans le toujours inédit Tiger Cage 2 (séquelle (de bien meilleure facture) de La Rançon des Traîtres). La pléthore d'acteurs excellents font de ce film le meilleur de la série : on en a le souffle coupé !!
Jean-Louis Ogé  - haut

Index de la page
 6/10/2004 Florent d'...
 Jean-Louis Ogé

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com