Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Les 5 Foudroyants de Shaolin    (1982)
Distribué par la fameuse IFD, célèbre pour ses pathétiques films de ninjas produits dans les années 80, 5 Pattern Dragon Claws est un film aux apparences trompeuses. Titre, crédits et intrigue laissent à penser que l’on est en face d’un film tout ce qu’il y a de plus Chinois, probablement tourné à Hong Kong ou Taiwan. Grave erreur ! 5 Pattern Dragon Claws est avant tout un film Coréen ! L’intégralité du casting est composé d’acteurs de Corée du Sud et certains sites notables (temple, pagode…) ne laissent aucun doute sur la nationalité des lieux de tournages. Reste donc la question de l’implication réelle de Godfrey Ho. On aimerait croire que le brave Godfrey est parti en Corée pour réaliser, tout seul, le film mais cette idée manque de crédibilité. Traditionnellement, IFD est connue pour ses pratiques douteuses, achetant des films à droite à gauche pour une bouchée de pain, les remontant n’importe comment et les vendant comme ses propres productions. C’est probablement ce qui est arrivé ici. Godfrey substituant son nom à celui du réalisateur Coréen pour vendre plus facilement le film à l’étranger.

Ce qui est certain, c’est que le film ne brille pas par l’originalité de son scénario. 5 Pattern Dragon Claws recycle tous les poncifs du genre : Livre possédant une technique martiale surpuissante, vengeance après la mort de camarades/père/mère/maître (rayer la mention inutile) ou inévitables séquences d’entraînements. On ne peut faire plus prévisible !

Mais, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes et 5 Pattern Dragon Claws est un Kung Fu très sympathique grâce à ses scènes d’action enlevées. Film Coréen oblige, ce sont les coups de pieds qui sont à l’honneur ! Tous les dojangs aux alentours ont du être mis à contribution pour alimenter le film en acteurs. Résultat : Le moindre figurant délivre des kicks magnifiques. Et à ce petit jeu là, c’est bien sur le grand Hwang Jang Lee qui remporte la donne en distribuant les coups de pieds avec la puissance, la vitesse et la précision qui le caractérise. Pour autant, les autres acteurs ne déméritent pas. Tous sont manifestement des experts de Taekwondo ou d’Hapkido et Dragon Lee, le héros, ne fait pas exception. Dans 5 Pattern Dragon Claws, l’acteur n’a heureusement pas à imiter Bruce Lee, sa spécialité en début de carrière. Il ne peut certes pas s’empêcher de reproduire certaines mimiques qui ont fait sa gloire (et qui, comme toujours avec les clones de Bruce Lee, sont plus pathétiques qu’autre chose) mais cela ne concerne qu’une poignée de scènes. Le reste du temps, Dragon joue son rôle avec sérieux et se donne avec énergie dans ses scènes d’action.

L’ensemble du cast est bien servi par des chorégraphies complexes et violentes. Sur ce dernier point, réalisateur et monteur veulent cependant trop bien faire et se montrent maladroits. L’undercranking (l’accéléré en gros) est parfois trop voyant et certains raccords franchement hasardeux. C’est heureusement trop rare pour que l’ensemble des combats en pâtissent

Le seul vrai reproche qu’on pourrait faire au film tient surtout à sa distribution, héritée de IFD, qui semble avoir éliminé la VO pour des doublages locaux frisant la parodie. Dommage, ce sympathique film de Kung Fu aurait mérité un meilleur traitement.
Arnaud Lanuque 8/12/2004 - haut

Index de la page
 8/12/2004 Arnaud Lan...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com