Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Second Time Around    (2001)
Second Time Around est une réussite. C'est un joli petit film comme on aimerait en voir plus souvent. Sa réussite vient de son scénario très bien foutu. Jeff Lau s’amuse avec ses héros, Ren et Tina interprétés respectivement par Ekin Cheng et Cecilia Cheung. Il les renvoie plusieurs fois dans le passé afin qu’ils essayent d’influencer sur leurs « doubles » vivant quelques jours avant eux. Les multiples retours dans le passé nous semblent compliqué de prime abord, le réalisateur n’hésitant pas à se jouer de nous : lorsque le couple Ren et Tina du 28 décembre se retrouve projeté 2 jours plus tôt, soit le 26. Là, il tombera sur le couple vivant ce jour là. Le Ren du 28 peut rencontrer le Ren du 26, mais comment la Tina du 28 arrive à distinguer ces 2 Ren ? Et vis-versa ?? Tout devient heureusement clair au fur et à mesure. Ce jeu sur les mélanges et paradoxes temporels est réussi également grâce la prestation des acteurs : Ekin Cheng est excellent en bôgosse loser. Cecilia Cheung est quant à elle toujours aussi craquante. Le couple fonctionne bien quelque soit la combinaison temporelle : Ren du 25 avec Tina du 26, ou Ren du 28 avec Tina du 26,… Les personnages sont aussi paumés que nous dans ce désert californien, ou même dans Las Vegas où la vie semble étonnamment calme. On se laisse alors porté par le scénario, ne cherchant pas à tout comprendre, mais préférant admirer la beauté des images, ainsi que celle des 2 acteurs principaux. Au final, Jeff Lau signe un joli film servi par un scénario astucieux, qui donne même à la fin du film une explication de l’utilité de l’existence de ces retours dans le passé intéressante. Attention : les sous-titres anglais du DVD sont coupés très souvent. On arrive sans problèmes à suivre la trame, mais ça peut être gênant pour certains.
Nicolas Fursat 2/9/2002 - haut

Index de la page
 2/9/2002 Nicolas Fur...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com