Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Hail The Judge    (1994)
Stephen Chow incarne une fois de plus un jeune homme naïf, cette fois-ci endossant le costume de juge. Evidemment, pour exploiter les talents clownesques de celui qui peu à peu s'est imposé comme le maître de la comédie hongkongaise, il fallait bien que ce juge soit corrompu, complètement naïf et prompt à s'empêtrer dans de sales affaires. Bref rien d'impossible pour Stephen Chow, qui toutefois se montre assez sobre comparé à d'autres rôles délirants qu'il a eu à endosser durant sa carrière.


Le film emploie avant tout l'humour de situation, mais malheureusement quelques gags sont beaucoup trop niais et faciles pour ne pas tomber à l'eau. Ng Man Tat reste derrière Stephen Chow, en renfort, mais énerve plus qu'autre chose en grimaçant sans cesse. On peut regretter la trop faible quantité de gags venant de stephen, face au trop grand nombre de scènes de jugements. En effet les séquences très drôles sont malheureusement trop peu nombreuses, mais bien présentes ( quand notre héros se met à l'école du cirque, par exemple ).


Les scènes de jugement, autrement dit les séquences où l'ont suit l'avocat Chau Wah-Sing dans l'exercice de ses fonctions, sont parfois trop lourdes, étant constituées de rafales de parlottes interminables. Restent Sharla Cheung Man, qui se fera honteusement maltraiter à l'écran devant un juge incompétent, et Collin Chou qui nous fait démonstration de ses talents martiaux lors de la scène de jugement finale. A noter également d'autres combats orientés kung fu fantasy, qui ne vont cependant pas aussi loin dans le kitsch que l'excellent Forbidden City Cop.


Hail the judge n'est pas une réussite, quelques pitreries sont à retenir mais Stephen Chow n'est pas au meilleur de sa forme.
Florent d'Azevedo 3/26/2004 - haut

Index de la page
 3/26/2004 Florent d'...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com