Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Devil's Woman    (1996)
Devil's Woman est plutôt une agréable surprise dans un sous-genre, la Catégorie III, peuplé de grotesques (et parfois insoutenables) nanars. On y retrouve une nouvelle fois Elvis Tsui Kam Kong, le pape du genre, toujours très à son aise lorsqu'il s'agit de simuler moult actes sexuels (les mauvaises langues ajouteront " simuler un jeu d'acteur "). Rappelez-vous, c'est déjà lui qui hantait Sex And Zen, Viva Erotica, The Eternal Evil Of Asia, The Fruit Is Swelling
La première heure du film, après un départ très musclé (je vous recommande le fœtus qui explose hors du ventre d'une femme enceinte après quelle se soit pris un coup de fusil à pompe), manque de rythme et de scènes fortes (i.e., pour une Catégorie III, sexe et violence !). C'est du reste pour cette raison qu'on a l'impression que Elvis Tsui fait plus d'effort qu'à l'accoutumée pour nous prouver que c'est un acteur. En revanche, la fin ravira les amateurs : chat déchiqueté dans un micro-ondes, mutilations...
L'idée de Devil's Woman est intéressante, mais le scénario part malheureusement un peu dans tous les sens. On ne voit pas l'évolution de carrière de l'héroïne, la raison des meurtres n'est pas totalement explicite…
Au final, Devil's Woman est une relativement bonne Catégorie III mais un piètre film. Dommage.
David-Olivier Vidouze 2/1/2001 - haut

Index de la page
 2/1/2001 David-Olivi...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com