Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Treasure Hunt    (1994)
Treasure Hunt est l’avant avant- dernier film que Chow Yun Fat a tourné à Hong Kong. C’est une star, tout le monde le sait, et tout le scénario et la mise en scène sont focalisés sur lui. Donc, si vous le vénérez, vous serez servis ! Par contre, si vous attendez autre chose de ce film, vous risquez d’être un peu déçus...
Pour l’action, il y en a vraiment peu. Quelques gunfights pas trop mal (de style 100% wooiens), une petite dose d’arts martiaux (normal, l’action se déroule dans un monastère shaolin), un peu d’humour, de la « magie » et une belle garde-robe pour Chow Yun Fat.
On peut vraiment parler de film hybride dans lequel aucun style n’est réellement abouti. A force de tirer dans tous les sens, on ne sait plus très bien ce qu’on est en train de regarder... et on s’ennuie ! Jeff Lau a fait beaucoup mieux dans la veine comique. Ici, il n’est pas à son aise.
Au final, un film pour les fans de Chow Yun Fat uniquement.
David-Olivier Vidouze 5/2/2000 - haut

Treasure Hunt    (1994)
Certes le film est inégal. Certes, il y a quelques longueurs. Néanmoins, malgré son postulat improbable (une histoire d'amour dans l'enceinte de Shaolin entre un flic et une jeune femme aux pouvoirs surnaturels ! ! !), Jeff Lau parvient par moment à trouver une poésie toute hongkongaise en parvenant à associer avec justesse amour et merveilleux. Dommage, il aurait pu offrir une variation intéressante d'Histoires de fantômes chinois.
Laurent Henry  - haut

Index de la page
 5/2/2000 David-Olivi...
 Laurent Henry

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com