Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

The Trail Of The Broken Blade    (1967)
The Trail Of The Broken Blade est l'un des premiers wu xia-pian de Chang Cheh et fait assurément partie de la vague "old school" (vieille école) : l'action y est beaucoup plus lente que dans les films des années 70 et les chorégraphies y ont moins d'importance (certaines sont carrément baclées !).

Venger la mort de son père, injustement fait condamner à mort par un ministre lâche et veule, conduit le jeune Li Yueh (Jimmy Wang Yu) à la fuite et au déguisement. Sa tête mise à prix, il doit abandonner sa fiancée Liu Xian (Chin Ping) et ses ambitions pour se terrer dans un petit village et occuper un emploi de palefrenier. Un preux épéiste (Kiu Chong) s'offre alors à la belle Liu Xian pour retrouver son amour de jeunesse. Lui-même poursuivi par de redoutables ennemis, il va rencontrer dans sa quête un fascinant jeune homme et se lier d'amitié avec lui...

Il serait pour autant idiot de passer à côté de ce très bon film de sabre, habile mélange entre le mélodrame le plus tortueux (les protagonistes principaux sont tous épris de quelqu'un qui ne veut pas ou ne peut pas les aimer) et l'action, tourné sans une once d'humour avec le grand Jimmy Wang Yu en tête d'affiche. Aussi invraisemblable qu'il puisse paraître, le scénario tient la route et Chang Cheh nous emmène là où il souhaite que nous nous rendions, dans un monde peuplé de preux chevaliers, capables de renoncer à leur amour par principe, de patrons de salles de jeux, plus sympathiques qu'ils n'y paraissent, de tyrans vivant retirés sur des îles mystérieuses et de jeunes femmes au caractère bien trempé...

L'amitié virile est une fois de plus vantée par Chang Cheh. Elle revêt ici une tournure particulière en associant un épéiste classieux à un employé d'écurie d'hôtel, sale et mal rasé. Fascination pour la fange, séduction des gens "d'en bas", vérité brute d'un être à l'aspérité affichée (et finalement feinte) contre paraître d'un fringuant sabreur qui n'a d'autre but dans la vie que de chercher des causes à défendre... le riche et le pauvre, l'oisif et le besogneux, la Belle et la Bête version Chang Cheh... L'amitié masculine n'a donc pas de frontière sociale : les âmes pures ne s'embarrassent pas des barrières de naissance ou les contraires s'attirent ?

Plutôt que d'être amoureux de Chin Ping, Kiu Chong n'est-il pas amoureux de l'amour que celle-ci porte à Jimmy Wang Yu ? Et finalement ne part-il pas à sa recherche non pas pour le rendre à sa fiancée mais pour le retrouver avant elle et lui ravir ? D'ailleurs, Chin Ping perd à un moment donné patience - confiance ? - et décide elle aussi de quitter sa demeure et de partir à sa recherche. Intuition féminime ?...
Malgré la présence de Liu Chia Liang et Tang Chia aux chorégraphies, les combats sont un peu le point faible de The Trail Of The Broken Blade : il faudra être indulgent devant ce travail d'un autre âge, même si la qualité semble s'améliorer à mesure que le film avance. Le final est à ce titre un véritable carnage, dans la grande tradition "chang-chehienne" !!!

Le réalisateur a fait appel à un acteur malheureusement assez peu présent dans l'industrie cinématographique de l'époque, Kiu Chong, qui, même s'il n'a pas la présence martiale d'un Ti Lung ou d'un Yueh Hua (ou même d'un Jimmy Wang Yu), compose un très beau personnage d'artiste martial élégant et racé. Face à lui, Jimmy Wang Yu est fidèle à son habitude : de parcimonieuses expressions sur son visage, une impassibilité qui, dans ce rôle, est plutôt de circonstance. (Grand nageur devant l'eternel, il nous gratifie vers la fin d'un superbe plongeon dans la mer !) Les actrcices ne sont pas en reste et les deux grandes stars Chin Ping et Lisa Chiao Chiao sont délicieuses.

Au final, The Trail Of The Broken Blade est une très belle découverte.
David-Olivier Vidouze 10/24/2003 - haut

Index de la page
 10/24/2003 David-Oli...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com