Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Eastern Condors    (1987)
Dans les années 80, Sammo Hung était l'une des figures les plus importantes du cinéma de Hong Kong. C’est lui qui posait les bases du cinéma d’action, et les standards évoluaient avec lui. En véritable touche à tout, il nous a gratifié d’un western kung fu comedy avec son surprenant Millionaire’s Express, puis d’un film de guerre kung fu, calqué sur Les Douze Salopards. Ces deux films au concept délirant ont en commun un budget conséquent et un casting prestigieux.

Ce groupe d’acteurs qu’on a plaisir à voir ensemble n’a malheureusement pas toujours l’opportunité de s’illustrer : étant donné le grand nombre d'artistes martiaux très doués, il est impossible en si peu de temps de leur permettre à tous une démonstration digne de ce nom. Il est particulièrement frustrant de voir Corey Yuen et Yuen Woo Ping ne JAMAIS se battre.

On regrette également que Dick Wei et Yasuaki Kurata aient si peu de temps d'écran. L'autre regret vient du scénario tel qu'il nous est présenté sur le DVD Universe: le passé et la psychologie des personnages ne sont pas autant développés qu'on l'aimerait. Peut être (probablement même) qu'avec les scènes du bagne US (introuvables sur la plupart des versions) cet aspect soit plus creusé et intéressant. De fait, les personnages sont assez stéréotypés. Ce qui ne nous empêche pas de nous attacher à eux, grâce à des acteurs charismatiques (même si tous n'ont pas forcément un jeu admirable, ils restent attachants, notamment Sammo).

A côté de ça, le rythme est soutenu du début à la fin, ponctué surtout de fusillades et de cascades et acrobaties, et quelques petits passages de combat. Il s'agit plus d'échanges de coups spectaculaires que de chorégraphies élaborées, mais ça reste très agréable à voir. Sammo, qui a perdu du poids pour le film, nous montre qu'il est l'un des artistes martiaux les plus complets et les plus doués de sa génération, et Yuen Biao nous prouve encore une fois qu'il est l'un des plus grands acrobates et kickers de son époque. Il nous montre également ses talents lors de cascades kamikazes (le saut de l'arbre avec une liane. Pour la cascade, une corde lui retenait la cheville, corde qui a failli lui briser la jambe). Le final, qui commence par une fusillade hystérique et chaotique entre tous les protagonistes, débouche sur une succession de combats très courts, mais incroyablement chorégraphiés.

Biao vole le show avec acrobaties, sauts et coups de pieds magnifiques, jusqu'à ce que Sammo prenne le relais et mette la pâtée à Billy Chow (dont c'est le premier rôle) et Yuen Wah. C'est l'un de ces moments où on regrette malgré tout que le combat ne soit pas plus long, mais on est plus que satisfait de ce qu'on voit. Au niveau de l'interprétation, Yuen Wah en chef précieux et hystérique est absolument hilarant (quel rire!) et Yuen Biao est plus charismatique que jamais. Charlie Chin dans son rôle de dragueur nous montre dans quelques scènes dramatiques qu'il peut tout jouer (comme le confirmeront les fans de On The Run). Les autres acteurs sont moins inoubliables (à part peut être Joyce Mina Godenzi qui est incroyable de sauvagerie et de violence). Au final, un divertissement excellent, ultra énergique et rythmé, bourré de qualité, auquel il manque juste des personnages un peu plus intéressants. A voir ne serait ce que pour son casting incroyable.
Léonard Aigoin 7/9/2009 - haut

Index de la page
 7/9/2009 Léonard Aig...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com