Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Written By    (2009)
Wai Ka Fai est aujourd’hui principalement connu pour être l’homme derrière les plus intéressants scénarios issus des productions de la Milkyway Image (HK) Ltd. et également pour sa fructueuse collaboration avec le réalisateur Johnnie To Kei Fung (« Dans notre compagnie, il est la force créative qui nous guide. Là où il va, nous le suivons ! »). On oublie parfois trop vite que c’est également un metteur en scène de talent qui, dès 1997 avec Too Many Ways To Be No. 1, offrait aux spectateurs hongkongais un film diablement malin aussitôt devenu culte. Douze ans plus tard, nous retrouvons deux éléments de ce premier succès à l’affiche de Written By, l’excellent acteur Lau Ching Wan et une réflexion ludique sur le destin.

Au cours d’un tragique accident de voiture, Tony Tong (Lau Ching Wan) décède et laisse pour rescapés sa femme Mandy (Kelly Lin), son fils Oscar (Ching Ying Kit) et sa fille Melody (Zeng Qi Qi), devenue aveugle pendant le drame.
Huit années passent et ne parviennent pas à atténuer la douleur causée par l’absence de ce père et époux. Afin de tenter d’exorciser cette peine, Melody (interprétée alors par Mia Yam), décide d’écrire un roman dans lequel son père serait l'unique survivant de l'accident de voiture et lui-même atteint de cécité. Il se mettrait alors à son tour à écrire un roman sur sa femme et ses enfants dans lequel ils seraient les seuls rescapés de l'accident. Chaque soir, Melody fait ainsi le récit de ses écrits à sa famille et la joie les regagne à nouveau.
Mais la fatalité semble vouloir s’acharner avec la mort tragique de Mandy et Oscar, écrasés par la chute d’un balcon en pierre…

Spectateurs cartésiens, logiques, incapables de se laisser porter par les divagations irrationnelles d’un metteur en scène, fuyez, ce film n’est pas pour vous ! Written By est une promenade dans l’imaginaire de personnes blessées par la vie, souffrant de l’absence d’êtres chers à leur âme. Cet imaginaire devient leur seul refuge, l’unique endroit où trouver le réconfort procuré par la douce présence d’une personne défunte. Mais cet univers, véritable réalité alternative, est bientôt repris en mains par le destin et s’avère également cruel : la bonne philippine Maria (Yeung Shuk Man) meurt tout comme une partie du reste de la famille…

Il est difficile de jouer – voire jongler ! – avec les espaces narratifs sans se prendre les pieds dans le tapis. Les personnages et les spectateurs de Written By passent d’une dimension à l’autre, d’un monde où les vivants sont les morts d’un autre monde, avec une fluidité et une facilité déconcertante. Si l’exercice est intellectuellement plaisant (un petit côté ludique qui étonne dans une production hongkongaise aujourd’hui très terre à terre et lourdaude) et émotionnellement réussi, il devient de plus en plus pesant à mesure que le film avance. La confusion est en effet un écueil que ne manque pas de rencontrer Wai Ka Fai, alors que la fatigue du spectateur se fait impitoyablement sentir.

Lau Ching Wan est impressionnant dans un rôle assez difficile ; il arrive à donner de l’épaisseur à son personnage et à faire en sorte qu’il ne soit pas « dévoré » par l’histoire. Sa prestation, pas si éloignée du policier habité de Mad Detective (dont Wai Ka Fai était le scénariste), s’avère être une des plus belles de sa carrière. Il confirme avec Written By son grand retour et se fait l’égal des plus grands comédiens hongkongais en activité.
Les autres acteurs sont malheureusement d’un tout autre calibre. Sans pour autant nuire complètement au film, ils en affadissent quelque peu le propos.

Written By est une vraie curiosité, un ticket vers un univers mystérieux à réserver aux rêveurs.
David-Olivier Vidouze 3/15/2010 - haut

Index de la page
 3/15/2010 David-Oliv...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com