Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Les Combats musclés du Kung Fu    (1979)
Si la carrière de Chang Cheh est inégale sur la longueur, certaines de ses habitudes n’ont jamais changé. Ainsi le réalisateur a toujours préféré certains de ses acteurs à d’autres, une évidence que ses films ont toujours mise en valeur.

Parmi les 5 principaux Venoms, deux meurent presque toujours avant les autres et ont presque à chaque fois moins d’occasion de démontrer leurs talents martiaux. Ainsi Sun Chien, malgré sa maîtrise des coups de pieds, meurent-ils presque systématiquement en premier. De même Lo Lieh, adepte des techniques de poing, fait rarement long feu. Et même si chacun d’eux a eu quelques occasions de briller un peu plus dans d’autres films, ce schéma leur est plus souvent appliqué ?

Est-ce leur manque de maîtrise des acrobaties qui justifient ce traitement ? On peut se poser la question, car Chiang Sheng, Philip Kwok et Lu Feng, tous acrobates émérites, ont plus souvent l’honneur de parcourir les films de long en large. Shaolin Daredevils est l’un des exemples les plus flagrants. Alors que le début du récit semble s’attarder sur le destin du personnage de Lo Meng, ce dernier n’apparaît pas plus de 15 minutes à l’écran, et se fait assassiner avant la moitié du métrage (dans un long et très bon combat, il est vrai).
Sun Chien quant à lui, n’aura droit qu’à une dizaine de coups de pieds en fin de métrage, loin du formidable climax dans lequel sont engagés ses frères d’armes.

Leurs trois comparses ont eu largement l’occasion de s’exprimer physiquement lors de spectacles acrobatiques époustouflants. Malheureusement, le rythme n’est pas la qualité majeure de Shaolin Daredevils. Les combats se comptent sur les doigts d’une main, et les quelques séquences d’acrobaties ne sont guère plus nombreuses. Pourtant le film est long. Une vague histoire de tromperie et de déguisements pour perpétuer la vengeance de leur frère de sang décédé vient alourdir inutilement un récit sans suspense et sans tension dramatique.

Les événements importants, ceux qui auraient pu apporter la charge émotionnelle nécessaire, et qui fut la force de l’Ogre au début des années 70, sont expédiés sans génie, ce qui ampute le film de sa substance et rend l’histoire factice. C’est bien dommage car les chorégraphies sont d’un très haut niveau. Le final, qui dure un bon quart d’heure, reste l’un des plus spectaculaires que les Venoms ont offerts au cinéma. L’alchimie entre les trois acteurs est incroyable et rend l’ensemble vif, précis et impressionnant. Lu Feng, qui est du côté des héros pour une fois, se montre bien plus charismatique que d’habitude avec son visage figé. Habituellement moins aérien que Philip Kwok ou Chiang Sheng, il nous rappelle que lui aussi est un acrobate émérite et se réserve quelques uns des meilleurs passages du film. Wang Li, membre ponctuel des Venoms, vient prouver sa maîtrise des coups de pieds, et on regrette qu’il n’affronte pas Sun Chien.

Globalement, Shaolin Daredevils reste un Chang Cheh mineur, mais un Venoms à voir pour son final mémorable, tout en conservant la télécommande en main pour passer les scènes dialoguées d’une platitude incroyable.
Léonard Aigoin 1/4/2010 - haut

Index de la page
 1/4/2010 Léonard Aig...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com